Si j’étais de Caen

Si j’étais de Caen en Basse Normandie, j’irai voir « À nous deux » les 28 et 29 janvier.

frac bn

– Parce que c’est toujours intéressant d’aller à la rencontre des personnes qui réussissent à créer un rythme de fréquentation des expositions.

– Parce que je suis curieuse de voir comment les artistes conçoivent la médiation de leur démarche auprès des jeunes publics et des publics en général.

 – Et surtout parce que la Normandie c’est super jolie.

Programme détaillé des deux jours

N’oubliez pas de me dire comment c’était.

Publicités