Tournée des galeries parisiennes

Cela faisait longtemps que je n’avais pas eu une journée pour m’adonner à mon loisir favori: la tournée des galeries parisiennes. Comme cela fait du bien de marcher des heures, de galerie en galerie, d’ouvrir une porte, entrer, regarder, s’interroger, échanger. Parfois ne rien saisir sur l’instant puis en prenant un café des tas de choses vous arrivent dans la tête et vous donne envie d’y retourner.

Je vous propose de me suivre en images et en quelques mots dans les galeries qui ont marqué mon samedi après-midi et qui sait vous donnerons, je l’espère, envie d’y aller.

1. Carpe Fucking Diem, une exposition présentée par gb agency m’évoque l’odeur du bois humide qui émane des forêts scandinaves embrumées au levé du jour, le silence presque oppressant d’une nature sauvage. Les vidéos et photographies d’Elina Brotherus invitent à la contemplation de cette nature à l’avenir incertain et nous amène implicitement à réfléchir sur notre manière d’appréhender le monde.

Carpe Fucking Diem, une exposition personnelle d’Elina Brotherus, du 12 novembre 2015 au 16 janvier 2016 à GB Agencyelina-brotherus-video

elina-brotherus-video

elina-brotherus-video

2. Échos de garage et valse de décor à la galerie Houg, réuni les oeuvres de Maxime Duveau et Maxime Lamarche. Deux jeunes artistes qui, chacun de façon singulière, chahutent les images et les symboles d’une amérique qui ont fait rêver plus d’une génération.

Échos de garage et valse de décor, exposition collective avec Maxime Duveau et Maxime Lamarche du 4 décembre 2015 au 20 janvier 2016, à la Galerie Houg.

maxime-duveau-dessin

maxime-lamarche-sculpture

maxime-lamarche-sculpture

3. Queens and Kings, une exposition haute en couleur à la galerie Semiose. Le regard plonge dans les peintures d’Amélie Bertrand. D’apparence limpide on y découvre des espaces résolument complexes. L’image attire, les yeux se posent comme sur un écran d’ordinateur ouvert sur un logiciel d’images où couleurs vives, calques et superposition donnent le ton. J’ai adoré atterrir ici! Marcher sur ce sol rose nous donne en plus, l’impression réelle de faire partie du tableau.

Queens and kings, une exposition personnelle d’Amélie Bertrand à la galerie Semiose du 7 novembre au 24 décembre 2015.

amelie-bertrand-peinture

amelie-bertrand-peinture

amelie-bertrand-peinture


C’est toujours un casse tête de choisir où je vais aller. Je ne sais pas vous, mais, je n’ai jamais le temps de voir tout ce que j’avais prévue. La suite au prochain épisode 😉

Publicités