Un rêve d’éternité au Frac Bretagne

Avez-vous déjà approché la fin du monde? En avez-vous déjà fait l’expérience?
Un mercredi après-midi, au FRAC Bretagne.Domus Aurea, Anne et Patrick Poirier, détail

Noir, tout est noir, silence et sourd, vidé de présence animale, végétale et humaine, sauf peut-être la notre. Allongée sur le sol, eau et charbon s’entremêlent. Ils forment un rectangle inégal. Une ligne ponctuée de monticule se dessine au centre, sur lesquels reposent des restes d’architectures. Des ruines que l’on ne peut dater, imaginées par Anne et Patrick Poirier, se dévoilent sous une lumière zénithale qui semble les pointés du regard. Toutes ont l’air d’avoir été incendiées, mais l’espace ne montre aucune séquelle. Dans la pièce même l’odeur d’un feu éteint ne se fait sentir.

Qu’attendent-elles posées là devant nous? Qu’attendent-elles de nous?

Tu te sens témoin involontaire de la disparition d’un monde, de la fin des cultures. Témoin d’un vaste espace qui nous apparait comme subir encore le passage du temps et en garde tous les stigmates. C’est dans cette étrange atmosphère vacillant entre apocalypse et onirisme que tu te déplaces et laisses aller ton imagination.

C’est peut-être cela qu’elles veulent.

Le halo les éclairants à quelque chose de magique. Ils t’invitent à te prêter au jeu de la reconstruction, une reconstruction personnelle, une reconstruction mentale d’un paysage en devenir.

À l’image d’un phoenix, tu as le pouvoir (peut-être la seule fois dans ta vie)de faire renaitre de ses cendres une cité éteinte. Et si c’était ça, la fin du monde?


Collection. Un rêve d’éternité, oeuvres de la collection du Frac Bretagne.

Galerie Nord, Mémoires du Temps, Anne et Patrick Poitier, Domus Aurea (détail), 1975-1978

Frac Bretagne

Frac Bretagne

Frac Bretagne et moi

Frac Bretagne

Galerie Nord, Domus Aurea, Anne et Patrick Poirier, 1975-1978 (détails)Domus Aurea, Anne et Patrick Poirier, détail

Domus Aurea, Anne et Patrick Poirier, détail

Domus Aurea, Anne et Patrick Poirier, détail

Domus Aurea, Anne et Patrick Poirier, détail

Publicités