Exposition 2.0

Et si c’était l’exposition tout entière qui était pensée uniquement pour le web et ses utilisateurs? Aujourd’hui plongez dans les méandres de la toile à la rencontre de deux lieux d’expositions peu ordinaires qui ont élu pour domicile Tumblr, un réseau de blog où les images circulent, se diffusent et se partagent à grande vitesse.

 SHELVES 

lia-rochas-paris-shelves

lia-rochas-paris-shelves

shelves-lia-rochas-parisÉnorme coup de ❤ pour SHELVES 

Une planche de bois brut, quelques équerres blanches, un dispositif sommaire et efficace qui s’étire sur la largeur du salon de Lia Rochas-Pàris, curatrice du projet SHELVES. Chaque mois depuis juillet 2015, elle bouscule et interroge les limites de l’exposition. Lia Rochas-Pàris accueille et propose à un artiste ou un collectif d’entrer dans son salon pour créer une pièce spécialement pour l’étagère. Le montage est pris en photo et diffusé sur Facebook, puis l’étagère s’expose à un véritable shooting photo qui sera ensuite publié sur Tumblr. Gros plans, plans larges, rapprochés, tout est fait pour que le spectateur n’échappe à aucun détail des propositions lorsqu’il visite l’exposition virtuelle derrière son écran.

Pour découvrir les expositions en un clic c’est ICI et pour suivre les accrochages en direct c’est par .


 

SALON

salon-alex-chevalier

salon-alex-chevalier

salon-alex-chevalierUn mur blanc accueil quelques oeuvres sélectionnées par Alex Chevalier, curateur du projet  SALON. Au-dessus de son bureau, de petits formats sont accrochés au mur. Des photographies, à l’esthétique amateur, montrent différentes vues des accrochages. Sur Tumblr on retrouve toujours la même mise en page, trois images accompagnées d’une fiche de salle faisant office de cartel. Un peu moins de diversité dans les propositions mais, un côté « homemade » assumé qui nous donne l’impression d’entrer dans sa collection personnelle.

Vous en voulez plus? Cliquez ICI . Et suivez l’actualité en direct sur la page Facebook ICI.

 

 


Et vous, sur quels sites aimez-vous flâner lorsque le temps n’est pas au rendez-vous pour filer dans les musées?

Publicités