Oh my book #2

___

L’art contemporain, se regarde, se feuillète et se lit. Une inscription à peine perceptible se dessine sur une couverture bleue d’eau ou vert menthe. Le premier catalogue monographique de l’artiste française Anne Brégeaut, conçu à la suite de son exposition personnelle au Consortium de Dijon en novembre dernier, se dévoile en toute sobriété.

Peintures, assemblage de peinture et d’objets, sculptures ou encore peintures-sculptures et inversement, les pièces d’Anne Brégeaut sont autant d’invitations à s’évader dans les paysages de son imaginaire. Comme des réponses fines et décalées à des questions communes telles que : « Où vais-je? « (La mauvaise direction, 2013) en passant par le fondamental « Qui suis-je? » de l’humain en perpétuelle quête de sa propre identité( Mon nom, 2007).

Au-delà des réalités qu’elle transforme en image purement fictionnelle, on découvre agréablement une esthétique particulière et unique qui me rappelle les tableaux Matisse (La desserte rouge, 1908 ou La tristesse du Roi, 1952), ceux où la notion de plan disparait au profit d’une mise à plat de tous les éléments, ceux où le motif se confond avec le reste du tableau comme dans Hôtel California (2015). Ces images sont aussi un jeu. Un jeu fait de contradiction et de dualité où de délicieuses couleurs enfantines s’amusent à côtoyer des motifs repoussant (Le steak, 2012). Un jeu où la peinture semble vouloir s’affranchir du tableau, déployer son motif pour envahir doucement le mur et sortir de son cadre (Cup of T, 2004).Un jeu où le dessin est propulsé hors du tableau pour prendre forme dans notre réel, celui de l’exposition.

Anne Brégeaut souhaite nous « montrer la fragilité des choses et émettre des doutes plutôt que donner des réponses: questionner la réalité des choses, l’ambiguïté du rapport qu’elles ont entre elles »comme elle le confit dans l’entretien avec Françoise-Claire Prodhon. Ce catalogue monographie nous entraine du côté d’un imaginaire qui donne envie d’évasion vers Le pays du jamais-jamais (2010).

anne-bregeaut-peinture

anne-bregeaut-peinture

anne-bregeaut-peinture

anne-bregeaut-peinture

anne-bregeaut-peinture

anne-bregeaut-peinture

Anne Brégeaut, Les presses du réel, 2015, imprimé par Saint-Just-La-Pendue, France. Édition bilingue (français / anglais), 20,5 x 28,6 cm (relié), 80 pages (ill.)


Ça vous a plu? Voici les point de vente :

Les presses du réel: http://www.lespressesdureel.com/ouvrage.php?id=3527

La fondation d’Entreprise Ricard, Paris

Le Consortium, Dijon


Merci Anne de m’avoir offert ce magnifique livre. 

Publicités